vendredi 22 août 2008

Je rentre chez moi, voilà la vraie vacance, des moments d’écriture. 

J’ai planté un liquidambar à ma fenêtre, je vois les saisons à travers  ses feuilles, depuis moi aussi je passe des journées dans un arbre.  Un  cadre est posé en face  mais avec le reflet, on ne voit plus la photo, seulement un mouvement de feuilles. Il se transforme en nouvelle  fenêtre, le mur s’ouvre sur une forêt.

Je ne suis jamais seule quand j’écris. Les mots entre les jours se posent et de chacun j’entends le bruit. Je ne suis pas pressée quand j’écris. Je ne pourrai nulle part  être mieux qu’ici, à voyager. 


5 commentaires:

nicole a dit…

:-) je te comprends!!!
Je reprends le cours normal la semaine prochaine ... Je crois que je suis un peu optimiste, j'ai un WE dans le sud et un mariage à préparer ... faut-être réaliste , je mois de Septembre sera tout sauf "normal" (excuse moi de prendre conscience des choses en t'écrivant!!)
Enjoy!!

Catherine a dit…

tu maries ta fille?

Catherine a dit…

PS prendre conscience des choses en les écrivant me parait une belle définition de l'écriture...

nicole a dit…

PS = :-)))

Non,c'est notre second qui se marie, premier fils.
Je précise ... nous on ne marie personne! :-)
Je pensais donc arriver tranquillement à ce beau jour, reposée, sereine ... et je viens de découvrir que sur 3 jours j'ai 13 personnes à coucher et nourrir ... alors pour rester zen ... j'écris ... j'écris des listes!!!

Sabbio a dit…

Je vous laisse un commentaire pour vous dire que je vous ai envoyé un mail mais apparemment cette adresse est vieille donc j'espère que cela a marché :)