mardi 19 mai 2009

j'écris toujours le même livre

J’écris toujours le même livre ; seuls les mots changent. 

Eric Chevillard

Sur le blog d'autofictif, il écrit 3 phrases par jour,  d'une délicieuse ironie 

exemples  de ces derniers jours :

Tous les jours, je trouve cet homme devant ma porte. Et tous les jours, il s’écrie – encore vous !

Bientôt sur nos écrans...  Marion Cotillard joue Cécile de France interprétant Audrey Tautou en Coco Chanel.

Affligé de myopie, il adresse de loin un salut à l’ami qui vient à sa rencontre, affligé de presbytie, qui ne le reconnaît d’abord pas, puis oui, en se rapprochant, tandis que le myope se demande à son tour qui est cet homme qui avance vers lui. À quelle distance devront donc se tenir l’un de l’autre ces deux amis pour convenir enfin qu’ils sont l’un pour l’autre de parfaits inconnus ?

Si vous avez de précieux documents à cacher, publiez-les à la rentrée littéraire de septembre. Pas de meilleure planque.

J’ai bien peur d’être un peu paranoïaque, me confia-t-il, mais je le rassurai, nous pensions tous effectivement beaucoup de mal de lui et nous ne nous gênions pas pour le claironner dans son dos.

Elle me harcèle littéralement ; comme par hasard, à chaque fois qu’elle se retourne, je suis là ! 

Un de mes lecteurs vient de mourir ; comme si je pouvais me permettre de telles désaffections !

J’ai mis au monde une petite fille sans grand effort. C’est dire ce que je pourrais accomplir si je me donnais un peu de peine.

2 commentaires:

Anne Percin a dit…

c'est très drôle ! quel est l'adresse du blog ?
bisou à toi, j'espère que le roman-de-grands avance bien ! à bientôt

Catherine a dit…

je viens de mettre le lien, à autofictif

le roman est terminé, je suis dans le vide post partum, avec l'impression que je n'aurai désormais plus la moindre idée, et le pire c'est que je ne suis pas très contente de mon bébé ! alors je le laisse reposer (le pauvre !)