mardi 2 novembre 2010

Ce crime

Je remercie Catherine Gentile pour cet article, paru sur le prestigieux site de Ricochet !



Ce crime

CE CRIME

AUTEUR : CATHERINE LEBLANC
ILLUSTRATEUR : Yannick Corboz
EDITEUR : Balivernes
Septembre 2010 - 7,50 Euros
Roman à partir de 12 ans
ISBN : 9782350670522
Ce livre fait partie de la SÉLECTION de Ricochet
THÈMES : MORT/DEUILCULPABILITÉ

L'ÉDITEUR : BALIVERNES

Petite équipe constituée de Marie-Christine et Pierre Crooks, les éditions Balivernes sont nées en janvier 2004 et proposent essentiellement des albums et des histoires où l’imaginaire est très présent, le merveilleux et le rêve font partie de la réalité . En septembre 2005, sortaient leurs premiers...

L'AVIS DE RICOCHET

Une photo de classe de seconde comme l’on en garde une au fond de son armoire, oubliant peu à peu les noms et les gens. Sur cette photo prise en 2000, il y a Jonas. Quelques jours après la photo, Jonas est mort, tué d’un coup de canif par Romain, le caïd de la classe, emprisonné depuis. Un fait divers banal, une disparition, des vies gâchées.
Plusieurs années après, l’une des élèves de la classe retrouve les protagonistes du drame et les interroge. Chacun ( e ) raconte ce qu’il / elle a vu, vécu, ressenti au moment du drame, ce qu’il / elle est devenu ( e ) ensuite, comment il / elle s’est reconstruit (e ) ou perdu ( e ). Peu à peu, à travers les confidences et les réflexions, on comprend ce qui s’est noué en 2000, comment une bande d’adolescents méchants et moqueurs s’est jouée de Jonas, qui n’était d’aucune tribu, qui était différent, en marge, qui aimait le théâtre et surtout Gwendoline, l’une des plus belles filles de la classe, comment il est tombé dans un piège, comment il est mort.
Ce récit polyphonique est parfaitement maîtrisé et interroge, avec humanité et intelligence sur la manière dont une vie bascule, sur l’infime moment où elle aurait pu être autrement, sur la bêtise d’un groupe, sur le courage et la lâcheté, sur la culpabilité. Tout cela est écrit au plus près, ciselé, car Catherine Leblanc est une orfèvre de la langue.
Catherine Gentile
VOIR LA CHRONIQUE DE CATHERINE GENTILE

4 commentaires:

Nicole a dit…

brrrrrr! Tu n'as quand même pas tout inventé?

Catherine a dit…

Ah mais si, complètement !
je sais que ce genre d'histoires arrive mais je la récrée de l'intérieur.

Nicole a dit…

wouah!!!
je pensais que tu avais mené une enquête auprès des protagonistes d'une histoire de ce genre!!

Sabbio a dit…

Quelle belle chronique sur ton roman. J'avais déjà bien envie de le lire mais là, encore plus!