mercredi 4 juillet 2012

Les lettres qui piquent

Je mets en ligne  ce texte pour le partager avec vous, si ça vous dit.

"les lettres qui piquent" parle d'un  jeune enfant qui n'arrive pas à lire.

Ce texte  s'adresse à des ados ou à des adultes.  Cela peut leur évoquer  leurs propres  difficultés d'apprentissage ou celle des enfants qu'ils rencontrent

C'est ici  

Severine Thévenet avait fait des photos qu'on peut découvrir sur son blog


7 commentaires:

Nicole a dit…

extra,c'est extra... tellement vrai..
est ce que j'ose dire que c'est peut-être un peu long si cela s'adresse à un enfant qui s'identifie au personnage??? Un enfant qui ne sait pas et n'aime pas lire...On a du mal à retenir son attention... enfin moi, je dis ça par rapport à mon vécu...

catherine leblanc a dit…

merci Nicole !
pour moi, c'est un texte qui s'adresse à des ados ou a des adultes, d'ailleurs je vais le préciser dans le message. c'est à eux que cela peut évoquer leurs propres difficultés d'apprentissage ou celle des enfants qu'ils rencontrent

Nicole a dit…

ok! c'est pas pour débloquer un bloqué!
:-)

catherine leblanc a dit…

il y a quand même l'idée que lire des livres aux enfants, c'est façon de les amener à entrer dans l'aventure

Anne Percin a dit…

c'est une histoire pour les parents qui racontent aux enfants, pour les encourager tous les deux dans cet apprentissage (parfois) douloureux. Comme d'hab' chez Catherine, on a la magie des images, une sorte d'expression des sentiments toute en couleurs ("la maman respire rouge"), c'est simplissime et profond.

valy a dit…

Très beau. Je reconnais certains de mes élèves de CP que j'ai pu avoir tout au long de ces dernières années. Je trouve que ton texte pourrait aussi convenir à ces élèves de CP qui ont des difficultés.La maîtresse peut le leur lire. Il peuvent s'y reconnaître et en fin de compte il y a de l'espoir pour eux "un jour je saurai lire". Combien de fois j'ai entendu cette phrase dans la bouche de ces élèves là et de voir leurs yeux briller lorsqu'enfin ils savent associer le m et le a pour faire ma comme tu le décris dans ton histoire après de longs mois de travail sur la lettre, le son qu'elle produit, son "dessin"... J'espère qu'il sortira un jour en album.
Bravo!

catherine leblanc a dit…

merci beaucoup Anne et Valy. Même si ce texte n'est jamais publié, je suis contente de l'avoir partagé avec vous.