mardi 26 novembre 2013

Mon gros dico des monstres

Une jeune lectrice sur France info




Sofynet  en parle aussi
L'histoire/Le sujet :  Voici un gros dico qui a de quoi intriguer, et plaire tout de suite aux plus jeunes. D'ailleurs, très vite mon p'tit loup a jeté son dévolu dessus. Qui sont donc ces monstres à ratatiner ? Après une courte présentation des monstres en général, on retrouve donc, par ordre alphabétique, tout un bestiaire des plus amusant : d'Alphabétoc à Zzenuis, ils sont tous répertoriés et analysés : quelles formes prennent-ils, où les trouve-t-on, et comment s'en débarrasser ?
 Le style : La forme encyclopédique est respectée, avec une (voire deux) page(s) par monstres, des icones "Habitat", "action possible"...Les textes sont courts et amusants, allant directement à l’essentiel, sans détour. Les noms des monstres sont bien sur des jeux de mots (Cacanaille) ou des mots valises (Moisignoble), que les enfants s'amusent à décoder avant même la lecture du corps du texte. Les illustrations sont aussi drôles que les textes, et donnent envie de feuilleter, encore et encore, ce gros dictionnaire. Les couleurs n’y sont pas criardes, mais malgré tout franches et vives. Le graphisme rend les monstres attachants et les personnages qui les « subissent » ont des expressions qui retranscrivent très bien leur doute, leur angoisse ou leur humeur. Un ouvage tout à fait abordable dès le CE2. 
 Et la couverture alors ?  Quelques uns des monstres s'y pavanent tranquillement, donnant un avant goût de ce que l'on va y trouver. Le titre, en lettres brillantes, est bien mis en évidence, et la couleur appuie le côté monstrueux. 
 En conclusion ?  Cet album est vraiment un bel objet-livre. La couverture cartonnée épaisse est solide et les pages, de belle qualité, donnent envie de le feuilleter, encore et encore. La découverte du contenu renforce encore cette première impression. Le livre est amusant, les personnages sont drôles.  L'auteur a mis en relief tous les petits tracas du quotidien des enfants à travers chacun de ces monstres. De la peur du noir au caca de chien sur les trottoirs, de la carrie à l'orage, elle leur permet ainsi, de façon ludique, de dédramatiser. Mon fils (8ans tout juste) a beaucoup aimé et s'est amusé tout d'abord a trouver à quoi correspondaient les noms de monstres, puis à les lier au quotidien. Cela l'a fait beaucoup rire ! C'est d'ailleurs lui qui m'a fait remarquer les icones "gentil monstre" ou "méchant monstre" à côté de leur nom. Le plan des monstres dans la maison est une idée rigolote aussi, pour compléter l'ouvrage. Et retrouver tout ces monstres à la dernière page permet une « vue d’ensemble » et peut donner envie de retourner en voir un…ou deux… ou tous ! Un très bon moment de partage en famille, anti morosité, à déguster ou dévorer, comme bon nous semble !  Mon p’tit loup l’a noté 8,5/10. 

Livroblog  aussi :

Mon Gros Dico des Monstres à ratatiner nous propose pour commencer une petite introduction sur les monstres, ils sont répartis en catégorie ("Gentils", "Méchants", "Très méchants", ). On peut observer une coupe transversale de monstre, c'est du sérieux, mais tout est là pour dédramatiser ces fameux monstres, et les situations associées. Et puis, c'est surtout l'occasion de s'amuser.

"En tout cas, plus on les connaît, moins ils font peur!"
mon gros dico des monstres à ratatiner,catherine leblanc,roland garrigue,p'titglénat,littérature jeunesse
Ce dictionnaire commence comme on peut s'y attendre par la lettre A, et la présentation du premier monstre: une petite définition, quelques mots sur son habitat, les actions recommandées et en face uneillustration pleine-page ou occupant la double-page. Les noms des monstres sont pour la plupart assez explicites. Et on poursuit notre découverte dans l'ordre alphabétique.
De l'Alphabétoc ("le petit monstre qui embrouille toutes les lettres de l'alphabet) à Démoniac ("Très effrayant, il fait son nid dans les toilettes et cherche à nous aspirer dans les égouts"), en passant par Nounouille la Momie jusqu'aux Zzennuis ("qui surgissent quand on ne s'y attend pas"). Vos lutins pourront ainsi lutter activement contre certains monstres et trouveront peut-être des solutions à leurs petits problèmes de tous les jours. Qui sait!
Les conseils sont souvent très simples à appliquer, mais pas tous recommandables:
Un monstre dans les toilettes? Il suffit de tirer la chasse d'eau, ça semble assez sage. Pour lutter contre Grrrattouille, je déconseille la douche froide par dessus les vêtements. Il ne faudrait pas que votre lutin prenne tout au pied de la lettre!
mon gros dico des monstres à ratatiner,catherine leblanc,roland garrigue,p'titglénat,littérature jeunesse
Sinon, les graphismes sont amusants, de bonne qualitéla mise en page soignée, j'ai trouvé beaucoup d'humour dans ce dictionnaire et pris plaisir à le feuilleter.

Est-ce que ça vous tente de ratatiner les monstres?


    mon gros dico des monstres à ratatiner,catherine leblanc,roland garrigue,p'titglénat,littérature jeunesse

    3 commentaires:

    catibou a dit…

    Ah génial la création de ce dico et la réaction de la fillette ! Félicitations Catherine

    catherine leblanc a dit…

    Merci de ton message Catibou !

    Victor a dit…

    Bonjour Catherine,

    Je suis journaliste pour le magazine pour enfants Doolittle. Je réalise jusqu'à la fin de semaine un dossier sur les "histoires du soir" à raconter aux enfants avant de dormir.

    Je souhaiterais surtout savoir comment construisez-vous et écrivez-vous une histoire pour "dormir" ?

    Après la lecture d'Au Lit, Ludo, j'aurais donc quelques questions à vous poser par téléphone, aujourd'hui si cela vous tente ?

    Mon mail : legrandvictor@ymail.com

    Cdt,

    Victor Le Grand